Le site emploi franco-allemand

Publiez votre offre dès 490€ Trouvez ici votre job franco-allemand de rêve

Les 9 erreurs à éviter en entretien d'embauche en Allemagne

Les 9 erreurs à éviter en entretien d'embauche en Allemagne

Après avoir envoyé votre lettre de motivation et CV en allemand, une des entreprises pour laquelle vous avez candidaté vous rappelle pour convenir d'un rendez-vous. Ce n'est cependant que la première étape dans le processus de recrutement, avant l'épreuve canonique de l'entretien d'embauche. Voici les 9 erreurs à ne surtout pas commettre au cours de votre entretien en langue allemande.

1. Ne pas préparer l'entretien en allemand
2. Avoir une tenue inadéquate
3. Négliger la période avant l'entretien
4. Réciter une présentation de son parcours appris par coeur
5. Être trop bavard
6. Ne pas contrôler son langage corporel
7. Se sous ou surestimer
8. Ne pas poser de questions
9. Négliger l'après-entretien





1. Ne pas préparer l'entretien en allemand

L'une des erreurs fondamentales est de mal préparer son entretien voire de ne pas le préparer du tout.

Un entretien pour un poste dans une entreprise allemande suppose de la connaître un minimum. Renseignez-vous son histoire, sa hiérarchie, sa culture... Essayez d'obtenir quelques chiffres clés et renseignez-vous sur votre interlocuteur.

Préparez également vos affaires : venez avec votre CV allemand (Lebenslauf) à jour et correspondant au poste pour lequel vous avez candidaté.


2. Avoir une tenue inadéquate

Se présenter avec des vêtements non adaptés peut avoir un impact profondément négatif auprès du recruteur. N'oubliez pas que l'habillement lors de l'entretien d'embauche en Allemagne est fondamental, car il est la première image que vous renvoyez.

Optez donc pour une tenue simple mais élégante, dans des tons neutres. Attention à ne pas mettre des vêtements dans lesquels vous n'êtes pas à l'aise, sinon cela se ressentira pendant l'entretien.


3. Négliger la période avant l'entretien

Prévoyez bien votre trajet en amont avec une bonne marge de temps en cas d'imprévu (problème de transport, circulation difficile). Pensez également à un itinéraire de secours en cas de problème. Cela vous évitera de paniquer et permettra de limiter votre retard.

La ponctualité allemande est très connue et représente une valeur clé pour les employeurs. Ne pas être à l'heure risque de vous faire perdre beaucoup de crédibilité auprès de votre interlocuteur qui ne vous percevra pas comme une personnage fiable.

À l'inverse, n'arrivez surtout pas trop en avance ! Cela donnera l'impression que vous lui mettez la pression ou que vous êtes prêt à tout pour obtenir le poste. Il vaut donc mieux patienter dans sa voiture ou dans un café proche, afin d'arriver environ 5 à 10 minutes en avance.

Soyez poli et aimable envers toutes les personnes que vous rencontrerez en attendant le rendez-vous. S'il y a des documents de présentation de l'entreprise, profitez de ce petit temps d'attente pour les consulter. Cela donnera l'impression que vous êtes curieux et intéressé par la société auprès de laquelle vous avez postulé.

Enfin, lorsque le recruteur vous accueille, serrez-lui la main au lieu de la secouer, et ne lui faites surtout pas la bise ! Cela le mettrait fortement mal à l'aise et risque de jeter un froid pour le reste de l'entretien.





4. Réciter une présentation de son parcours appris par coeur

Il s'agit là de l'erreur principale des candidats ayant un entretien en langue étrangère. Pourtant, bien se présenter lors de son entretien d'embauche en Allemagne est fondamental, il est donc nécessaire d'y apporter un soin tout particulier.

Certes, avoir une présentation rédigée de soi-même peut avoir un côté très rassurant, mais pour autant cela se ressent à l'oral : manque de spontanéité, débit trop rapide, ton monocorde sont les conséquences d'une réponse toute faite. Le recruteur le percevra très rapidement et se dira que vous n'êtes pas suffisamment à l'aise en allemand pour tenir une conversation ou que vous ne jouez pas le jeu de l'entretien et de la spontanéité qu'il suppose.

En revanche, vous pouvez vous faire des fiches de vocabulaire, afin de trouver les bons mots et de ne pas être pris au dépourvu sur une question requérant un lexique un peu plus technique. N'oubliez pas les formules de politesse, le vouvoiement et les faux-amis, qui peuvent vous mettre dans des situations particulièrement inconfortables !

Pour être capable de répondre aux questions les plus fréquentes en entretien d'embauche en Allemagne, rien de mieux que de vous entraîner devant un miroir. Cela vous aidera à construire des réponses pertinentes tout en ayant le vocabulaire le plus adapté à disposition.

Pour autant, pas d'inquiétude, il est parfaitement possible de réussir son entretien d'embauche en allemand sans être bilingue !


5. Être trop bavard

Vous ne laissez pas suffisamment de place à votre interlocuteur. Il ne faut pas oublier qu'un entretien d'embauche est avant tout une discussion, un échange libre et ouvert. Il ne s'agit pas de faire votre autobiographie plus ou moins dithyrambique !

Évitez les longues phrases qui risquent de perdre votre interlocuteur au profit de tournures courtes et simples, dont vous maîtrisez la structure grammaticale. Cela évitera aussi tout malentendu et problème de communication pour éviter les faux pas.

En outre, l'une des principales erreurs des candidats est d'être trop centré sur soi-même (ichbezogen). Certes, il s'agit de vous présenter et de montrer que vous avez les compétences requises pour le poste. Cependant, n'ayez pas l'air prétentieux en ne parlant que de vous ou en ramenant tout à votre expérience ou votre savoir-faire. Soyez ouvert à la discussion !


6. Ne pas contrôler son langage corporel

La gestuelle d'une personne peut en dire beaucoup sur son état d’esprit. Il est donc très important de maîtriser son corps pendant l’entretien.

Évitez de trop parler avec les mains, car cela pourrait gêner votre interlocuteur et l'empêcher de se concentrer sur vos propos. Il est également important de maintenir un contact visuel avec la personne à qui vous vous adressez. Si plusieurs personnes sont présentes durant l'entretien, regardez chacune d'elles régulièrement. Pensez à moduler votre voix et à ne pas parler trop vite ou trop fort.


7. Se sous ou surestimer

Ne pas s'être renseigné sur sa valeur au sein du marché du travail allemand est une erreur assez commune chez les candidats.

Attention à ne pas être trop gourmand en matière de salaire ou vous serez rapidement perçu comme une personne prétentieuse et intéressée uniquement par l'argent.

Il est important d'avoir une stratégie d'évaluation de son salaire, afin de proposer une appréciation juste et réaliste au recruteur.



Estimation de salaire personnalisée et gratuite

8. Ne pas poser de questions

Ne pas poser de question est sûrement l'une des plus grosses erreurs des candidats lors d'un entretien d'embauche. Cela donne l'image d'un candidat désintéressé qui cherche à écourter au maximum la discussion.

Beaucoup arguent qu'ils ne savent pas quelles questions poser au recruteur lors d'un entretien. Normalement, les questions vous viendront au fil de l'entretien. Si vous pensez à une question, essayez de la garder en tête pour la poser à la fin.

Attention, il ne faut surtout pas poser des questions auxquelles vous pourriez trouver la réponse par vous-même en faisant quelques recherches. De même, il ne faut jamais poser une question qui mettrait la pression à votre recruteur comme "quand est-ce que je commence ?".

Très maladroites, ces questions vous feront perdre toute crédibilité auprès de votre interlocuteur et vous feront paraître comme trop confiant et imbu de vous-même.


9. Négliger l'après-entretien

La dernière image que vous laissez de vous-même est tout aussi cruciale que la première ! Il est donc très important de bien conclure pour laisser une bonne impression.

Commencez par remercier votre recruteur pour le temps qu'il vous a accordé. Même si l'entretien a été long et dense, il ne faut pas se relâcher ou perdre son sang-froid.

Restez concentré jusqu'à ce que vous ayez définitivement quitté le bâtiment et que vous soyez hors de vue. Certains recruteurs peuvent aller chercher des candidats qui viennent de partir pour leur poser une dernière question et tester ainsi le sérieux des candidats. C'est un moment-clé qui permet aussi d'éprouver votre résistance !

En savoir plus :