Le site emploi franco-allemand

Publiez votre offre dès 490€ Trouvez ici votre job franco-allemand de rêve

"En Allemagne, on travaille beaucoup plus dans le consensus" Alexis, Responsable projet à Cologne

"Parcours franco-allemands" est une rubrique pour découvrir les visages et les impressions des Français, francophones, Allemands et germanophones qui ont choisi de poser leurs valises en France ou en Allemagne, temporairement ou pour toujours ! C'est aussi l'occasion de découvrir des villes et leurs régions sous un œil différent. Cette semaine, c'est avec Alexis, qu'Olivier s'est entretenu.

Qui es-tu en une phrase ?

Je m'appelle Alexis, j'ai 24 ans. Je suis ingénieur centralien de formation, passionné par l'Allemagne depuis l'âge de 10 ans, j'ai décidé de commencer ma carrière outre-Rhin dans le secteur du consulting en gestion de projets. J'habite à Cologne depuis fin septembre 2021.

1. Pourquoi l'Allemagne ?
2. Le parcours en tant que candidat en Allemagne
3. Le déroulement de la vie professionnelle en Allemagne
4. L'intégration en tant que Français en Allemagne
5. L'avenir : rester sur place ou retourner en France ?





1. Pourquoi l'Allemagne ?

Comment as-tu appris à parler allemand ?

J'ai appris à parler allemand via plusieurs sources :

  • Une personne de ma famille a travaillé pendant longtemps pour la Croix-Rouge en Allemagne (Deutsches Rotes Kreuz) et plus généralement dans le monde entier. J'ai beaucoup appris de ses voyages et ma motivation pour l'expatriation est probablement venue de cette personne au départ.

  • J'ai suivi la section européenne allemand-anglais au collège, ce qui m'a permis de choisir rapidement la langue de Goethe comme LV1 tout au long de mes études.

  • J'ai réalisé des stages en entreprises en régions germanophones (Ludwigshafen am Rhein et Berne en Suisse) ainsi que des échanges scolaires au collège.

Qu'est-ce qui t'a attiré en Allemagne ?

J'ai été embauché par une PME de Cologne dans la gestion de projets Agile en septembre 2021. Ce qui m'a permis de concrétiser mon désir de m'expatrier après l'école.

Quels conseils donnerais-tu à un(e) Français(e) pour prendre la bonne décision avant de partir ?

Si la personne est toujours en étude / école, je lui conseillerais de faire autant que possible des stages / Erasmus pour avoir un premier contact essentiellement culturel avec le pays. Cela permet de voir si on se sent à l'aise dans le pays.

Pour la plupart des expatriés, nous vivons sur place, ce qui demande de s'intégrer à une culture différente de la culture française, il faut en être conscient.

Je lui conseillerais les sources suivantes pour s'informer :





2. Le parcours en tant que candidat en Allemagne

Comment as-tu trouvé un stage / emploi en Allemagne ?

Stage à Ludwigshafen en 2019 : grâce à l'aide d'un ancien de l'école (Alumni), j'ai pu trouver via notre annuaire de l'école. Je lui ai posé de nombreuses questions sur la vie pro / perso en Allemagne, et il m'a également recommandé auprès des recruteurs.

Idem pour la Suisse en 2020.

Quels conseils donnerais-tu à un(e) candidat(e) cherchant un stage ou un emploi depuis la France ?

La candidature à un poste en Allemagne ne s'improvise pas ! Le mieux est de demander à un Alumni ou à une connexion sur LinkedIn de faire relire notre CV / lettre de motivation afin d'avoir le regard d'une personne extérieure.

Les sites qui peuvent aider :

Pour préparer sa candidature, renseigne-toi sur la préparation du dossier de candidature complet (Bewerbungsmappe) et essentiellement sur le fait que ta candidature doive rester très factuelle et refléter tes compétences pour le poste.

Aussi, ne pas négliger les soft-skills qui sont de plus en plus décisifs selon moi.

As-tu remarqué des particularités pour réaliser un CV en allemand ?

Le CV allemand est plus long que le CV français et plus détaillé. Pour le mien, j'avais préparé une version en 2019 que j'ai améliorée d'année en année en la faisant relire à mon parrain Alumni, à des recruteurs lors de salon de l'emploi, etc.

Mon conseil : privilégier un bon CV convaincant et simple. Faire attention au vocabulaire professionnel / technique qui change d'un pays à l'autre. Baccalauréat c'est Abitur, le système des classes préparatoires qui est peu voire pas connu en Allemagne...

As-tu remarqué des différences dans le processus de recrutement ?

Avec le Corona, je suis mal placé pour juger d'un processus de recrutement en temps normal, mais pour ma part tout s'est réalisé en visio. J'ai eu trois entretiens, dont un qui était une étude de cas à préparer sur 4h, et l'autre une discussion à quatre avec trois seniors par exemple.

J'ai plutôt postulé pour des PME avec un environnement international (collègues, clients internationaux), car j'adore ça tout simplement !

As-tu remarqué des particularités dans le contrat de travail en Allemagne ?

Période d'essai de 6 mois, ça me semble comparable à la France pour un cadre. Pour l'estimation du salaire, j'ai pu trouver de l'aide avec mon parrain Alumni, Connexion-Emploi, des sites internet comme Glassdoor. Les résultats se recoupaient tous à 500-1000 euros près donc j'avais ma fourchette.





3. Le déroulement de la vie professionnelle en Allemagne

Dans quels secteurs possèdes-tu de l'expérience ?

Je possède de l'expérience dans les secteurs de la gestion de projet, du génie des procédés / chimie, de la gestion QHSE / certification ISO 9001 ainsi qu'en data analyse / data mining.

Quel est ton métier actuel et quelles sont les compétences clefs pour exercer ton métier en Allemagne ?

Je suis actuellement junior consultant en gestion de projet Agile dans le secteur de l'AgTech. Pour exercer mon métier, les compétences clefs sont :

  • anglais / allemand courant
  • connaissances des outils de bureautiques de base (Excel, PowerPoint, SharePoint)
  • connaissance et expérience en gestion de projets "classiques" / Agile
  • une bonne organisation de travail, être orienté client et avoir une curiosité pour travailler sur des concepts techniques variés

Est-il nécessaire de posséder une formation particulière en Allemagne ou est-ce que tes diplômes français ont suffi ?

Mes diplômes français ont suffi, mais mes expériences à Berne et à Ludwigshafen ont grandement facilité mon installation et intégration à Cologne.

Peux-tu nous décrire une journée type au travail ?

Le matin, je commence avec mon petit rituel... Je check mon planning de la journée, je check mes mails (in / out / todo), je consulte ma Microsoft to do list pour connaître mes objectifs de la journée.

Je prends un bon café à 9h, puis j'ai souvent une réunion type jour-fixe avec un senior consultant pour connaître l'avancement de mes tâches.

Les tâches et donc les journées sont variées puisque je peux à la fois développer des concepts plutôt stratégiques pour le client comme je peux aider un collègue sur des formules Excel. En fin de journée, je mets à jour mon agenda, ma todo, mes mails, puis Feierabend !

Qu'est-ce qui est passionnant dans ton job et quels sont les défis que tu rencontres ?

Étant de nature curieux et extraverti, l'interaction quotidienne avec les collègues pour échanger sur un travail en particulier ou pour discuter de la pluie et du beau temps me plait beaucoup.

J'apprends de nouveaux concepts ou des nouveaux points techniques quasiment toutes les semaines, et ça me plait également beaucoup.

Enfin, je dirais que le côté très international d'une entreprise de 40 salariés me convient parfaitement. C'est très dynamique, on switch en allemand, en anglais, on parle français avec certains de temps en temps... C'est très enrichissant culturellement parlant !

As-tu évolué par rapport à ton métier d'origine ?

Pour l'instant, ma carrière vient à peine de commencer, mais j'espère rapidement pouvoir suivre des formations dans des domaines qui me passionnent au quotidien (Community Management, Excel, Change Management, etc.).

L'accent français aide-t-il à briser la glace ?

Disons que la plupart des Allemands que je rencontre (collègues ou dans la rue en générale) aiment bien notre accent. Alors pourquoi s'en priver ?

Cela m'a permis effectivement de plaisanter à plus d'une reprise sur notre réputation internationale à très mal parler des langues étrangères. Et donc on brise très vite la glace.

Quels conseils donnerais-tu aux candidat(e)s qui nous lisent pour réussir dans leur prise de poste et leur job en Allemagne ?

Ne pas jouer à celui qui veut tout changer dès les premières semaines de prise de poste, car en Allemagne, les têtes qui dépassent du groupe sont quand même moins appréciées qu'en France.

Ici, on travaille beaucoup plus dans le consensus, l'échange et les idées sont souvent challengées entre collègues pour arriver à une solution commune.

Possèdes-tu un parcours entrepreneurial en Allemagne ? Si oui, comment as-tu créé ton entreprise ? Qu'est-ce qui t'a poussé à créer ta propre boîte ? Quelles difficultés as-tu rencontrées et surmontées ?

Malheureusement pas encore, mais un de mes projets à long terme serait de rependre une auberge en Allemagne pour y cuisiner des plats français (de Lyon).

Complète cette phrase : le plus dur en Allemagne c'est ...

... de se retenir de passer au feu rouge lorsqu'il y a personne sur la route.

Complète cette phrase : le plus génial en Allemagne c'est ...

... les brunchs du week-end ! C'est la dolce vita de Cologne.

Ton expression allemande préférée ?

Ach du Scheiße!

Qu'est-ce qui te plaît le plus dans ta vie ici ?

Sortir et me balader dans Cologne. C'est une ville de tous les possibles ! Il y a beaucoup de musées, énormément de restaurants, de bars, de cafés, de discothèques, d'associations, et j'en passe !

Ce qui t'étonnera toujours ou qui te surprend le plus ?

L'eau gazeuse dans le vin blanc (Weinschorle comme on dit par ici).





4. L'intégration en tant que Français en Allemagne

L'importance de la langue pour vivre en Allemagne : la maîtrise de la langue allemande est-elle importante pour s'intégrer ? Quels conseils donnerais-tu pour apprendre l'allemand ou rafraîchir la langue ?

Oui, on ne va pas se le cacher, parler allemand aide énormément pour l'intégration. En général, je conseillerais de parler un peu la langue de Goethe pour déjà montrer que l'on fait un effort pour s'intégrer !

Pour apprendre l'allemand, il y a plein de possibilités :

  • proposer de faire un tandem sur un groupe Facebook

  • participer à des soirées Mundo Lingo pour échanger en langue étrangère

  • prendre des cours d'allemand avec d'autres adultes (mais il faut pratiquer par la suite sur place avec des collègues, des connaissances, ...)

  • s'inscrire dans des associations sportives, artistiques pour rencontrer des germanophones

Quelles sont les particularités en Allemagne ? En particulier dans la ville où tu vis ?

La particularité ces dernières années, c'est de trouver un logement en Allemagne ! J'ai sous-estimé cet aspect pour mon arrivée en Allemagne.

Si tu as le temps de chercher quelque chose avant d'arriver, c'est l'idéal. Les Airbnb sont effectivement relativement chers, donc plus tôt tu seras chez toi, mieux ce sera.

Il y a la possibilité de faire une coloc' via des sites comme WG gesucht. Le site est bien mais il y a, comme à Cologne, énormément de demandes donc les places ne sont pas faciles à avoir.

L'aspect administratif peut être compliqué au départ surtout avec le fameux Anmeldung (inscription au registre en mairie), mais le site Connexion-Française donne pas mal de conseils et de sites pour se renseigner. Je me suis servi quasiment uniquement de Connexion-Française pour mes premiers mois par exemple.

Quels conseils donnerais-tu à un Français souhaitant vivre en Allemagne pour s'intégrer au mieux dans la ville dans laquelle tu résides ?

Il faut sortir ! Peu importe si ce sont des Allemands ou d'autres nationalités. L'idéal est par exemple de rejoindre un groupe Facebook comme Français à Cologne afin d'être tenu au courant ou de proposer des événements et ainsi commencer à se créer son réseau d'ami(e)s.





5. L'avenir : rester sur place ou retourner en France ?

Es-tu resté malgré tout "français” dans l'âme ?

Bien sûr ! Croissant et Gratin Dauphinois resteront dans le cœur.

Rencontres-tu un peu de nostalgie du pays et comment fais-tu pour la compenser ?

Surtout concernant la qualité et le choix de la nourriture qui restent inégalés en France ! Mais il y a quand même de quoi faire ici entre les nombreux restaurants à thème (tibétain, japonais, Brauhaus, inca, etc.) et les marchés qui permettent de trouver de bons produits et de cuisiner chez soi de bons petits plats.

Retrouvez Alexis sur LinkedIn.